Auberge du Père Bise Jean Sulpice, Talloires

Jean Sulpice en avait rêvé, il l'a fait ! Devenir propriétaire de l'Auberge du Père Bise Talloires en Haute-Savoie. Un lieu où règnent l'authenticité et l'élégance, et qui met en avant la gastronomie et le bien-être.
Quelques semaines seulement après sa réouverture, cette belle demeure Relais & Châteaux
vient d'obtenir sa cinquième étoile.
 
***2 ETOILES MICHELIN 2018 ***
____________________

HOTEL RESTAURANT AUBERGE DU PERE BISE - JEAN SULPICE*****
Relais & Châteaux
Route du Port 74290 Talloires-Montmin
+33 (0)4 50 60 72 01
contact@perebise.com // www.perebise.com

Crédits photos© Franck Juery

Idéalement située sur les rives du lac d'Annecy, l'Auberge du Père Bise Talloires créée en 1903 par François et Marie Bise, est une institution, un lieu chargé d'histoire. Jean Sulpice et son épouse Magali, devenus les heureux propriétaires de cette illustre maison il y a quelques mois, souhaitent écrire un nouveau chapitre, faire partager leur passion et apposer leur propre signature.
 
Cette belle demeure Relais & Châteaux, qui vient de rouvrir ses portes après quelques semaines de rénovation, a déjà obtenu sa cinquième étoile.
 
Le chef 2 étoilés et son épouse Magali, sommelière est désormais cheffe d’orchestre de l’Auberge du Père Bise. Ensemble, ils ont choisi de conserver l'âme de la demeure tout en apportant des petites touches plus contemporaines, permettant de magnifier ce lieu unique où les matériaux bruts évoquent la sincérité rugueuse de la montagne et la douceur aquatique du lac. Une atmosphère chaleureuse et intimiste règne dans cette Maison où domine le sentiment de s’y sentir chez soi.
 
Un écrin précieux de 23 chambres et suites bénéficiant d'une vue imprenable sur le lac et sur les montagnes. Sept chambres, situées au-dessus des restaurants et dans une maison côté jardin, ont été refaites dans une ambiance à la fois simple et élégante. Une suite de 80 m², composée de chambres communicantes et entièrement modulable en fonction des attentes, offre une vue imprenable sur le lac depuis le lit surélevé à baldaquin et sa terrasse privative qui dispose d’un jacuzzi. Deux grandes suites de plus de 60 m² et cinq junior suites bénéficient également de magnifiques vues sur le lac.
 
L'hôtel comprend un service de Conciergerie, un parking privé, le Wifi gratuit, un parc arboré avec transats, un service de navette pour Annecy (l’été) et La Clusaz (l’hiver), un terrain de tennis à proximité, un accès pour personne à mobilité réduite.
 
- Le restaurant gastronomique Jean Sulpice : Habitué à "une cuisine d'hiver" lorsqu'il oeuvrait dans son restaurant à Val Thorens, Jean Sulpice va pouvoir construire sa carte au rythme des quatre saisons, en mettant en avant les produits du terroir et les saveurs végétales. Dans son restaurant gastronomique, le chef doublement étoilé a choisi de s'inspirer de sa cuisine d'altitude et de sublimer les saveurs du lac, de concilier des traditions de montagne avec celles de la plaine. On retrouvera notamment sa tartelette aux herbes et sa mousse de beaufort, caramel de betterave et herbes de montagne, les oeufs de caille pochés, féra fumée, gelée de concombre, oxalis… Une cuisine subtile et délicate marquée du sceau de la Savoie.

Oeufs de caille pochés, féra fumée, gelée de concombre, oxalis  © Marie-Pierre Morel

- Le 1903 : Baptisé en hommage à l'année de naissance de l'Auberge du Père Bise, le bistrot, lui aussi emblématique et décoré dans le pur esprit 1900, continue d'accueillir les clients dans une ambiance décontractée. Ouvert sept jours sur sept en été, midi et soir, le 1903 (60 couverts) propose un menu composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert. L'âme des lieux est toujours aussi chaleureuse et agréable, tout comme certains plats typiques et cultes concoctés et plus ou moins revisités par Jean Sulpice, tels le fameux gratin de queues d'écrevisses ou le gâteau Marjolaine, qui sera présent dans l’armoire à desserts, clin d’oeil au fameux chariot de pâtisseries. On peut choisir de se restaurer en salle, au bar ou en terrasse (de mai à octobre) d'où l'on peut profiter du soleil et du panorama face au lac les jours de beau temps.
 
tl_files/Revetmontagne/AUBERGE DU PERE BISE/Bistrot.jpg
 tl_files/Revetmontagne/AUBERGE DU PERE BISE/Omble.jpg
Omble chevalier, pensée des Alpes © Marie-Pierre Morel

Avant de quitter l’auberge, il est un lieu à ne pas manquer : la boutique, qui permet de continuer à s’évader à travers les confitures, chocolats et autres gourmandises du chef. Un moyen de faire durer ces instants de plaisir…

L'Auberge du Père Bise, une institution familiale
 
Fondée en 1903 par François et Marie Bise, cette Auberge a rapidement acquis ses lettres de noblesse. En 1928, leur fils Marius leur succède avec son épouse Marguerite, troisième femme à obtenir la troisième étoile au guide Michelin en 1951, étoiles qui furent conservées pendant plus de trente ans par leur fils François avec sa femme Charlyne. C'est d'ailleurs cette dernière, propriétaire de cette demeure jusqu'en 2016, qui a accepté de transmettre le flambeau à Jean et Magali Sulpice qui partagent les mêmes valeurs et le même sens de l'accueil et de la générosité.

La première "rencontre" entre l’Auberge du Père Bise et Jean Sulpice remonte à 1995, lorsque ce dernier, à la fin de son apprentissage, est venu dîner, et qu'il fut séduit par "le homard, les quenelles de sorbets…". Plus de vingt ans se sont écoulés, et après quinze années de gastronomie étoilée en haute montagne, le rêve est devenu réalité.
 
De nombreuses personnalités y ont fait une halte : l'Agha Khan, Winston Churchill, Richard Nixon, Charlie Chaplin, Brigitte Bardot, Jean-Paul Sartre, Sacha Guitry, etc.

 
L'Auberge du Père Bise se situe à une demi-heure d’Annecy, 1h30 de Lyon et 40 minutes de Genève en voiture, à 3 heures de Paris en TGV. Elle est aussi accessible depuis Annecy par le lac en bateau -idéal en pleine saison, pour éviter les embouteillages.
 
Magali et Jean Sulpice
 
Natif d’Aix-les-Bains et issu d’une famille de restaurateurs, Jean Sulpice a deux passions : la montagne et la cuisine.
 
Première étoile à 26 ans, seconde étoile à 31, ce jeune chef savoyard est un surdoué dans l'univers de la gastronomie. Installé avec sa femme Magali depuis 2002 à Val Thorens, formé entre autres chez Marc Veyrat, Jean Sulpice s'était lancé un défi de taille : porter la gastronomie savoyarde au plus haut niveau et valoriser les producteurs locaux. Un travail et une persévérance qui ont duré près de quinze ans, récompensés par deux étoiles au Michelin.
 
Magali, quant à elle, excelle côté cave. Sommelière de formation, elle travaille à la perfection les accords mets & vins, transcendant ainsi la cuisine du chef. Un duo de choc pour une cuisine ultra chic…


Retour