Luxe & Passions "For Luxurious & Exclusive Experience" > Passions > Skysphere Concept, le nouveau roadster convertible électrique signé Audi

Audi Skysphere Concept, le nouveau roadster convertible électrique

Audi vient de dévoiler son incroyable roadster convertible Skysphere : un concept-car 100 % électrique découvrable et évolutif, laissant entrevoir ce que sera le luxe de demain chez le constructeur…
_____________________

Certes, la présentation d’un véhicule extensible n’est pas une « nouveauté » en soi, Renault s’est déjà essayé avec le concept-car Morphoz, un SUV familial citadin 100 % électrique (mi-berline mi-SUV 100% capable de s’étendre de 4,40 m à 4,80 m de long, selon les besoins de ses passagers). Mais l’arrivée du Skysphere d’Audi sur le marché du concept-car électrique est tout de même un événement en soi.
 
Arrêtons-nous d’abord sur l’esthétique de ce roadster. Son design extérieur est marqué par un profil de sportive plutôt élancée voire agressive, tout en étant élégante et racée, pouvant accueillir deux passagers. Le constructeur s’est inspiré du célèbre cabriolet Horch 853, produit en 1935, pour concevoir le Skysphere, l’un des trois premiers concept-cars avec les futurs Grandsphere et Urbansphere. On retrouve certains éléments signatures d’Audi, comme l’imposante calandre Singleframe supportant le logo lumineux 3D et des phares à leds, à l’avant comme à l’arrière.
 
Côté dimensions, il est équipé d’un empattement de longueur variable, qui permet de passer de 4,94 mètres à 5,19 mètres de long en fonction du mode de conduite choisi, tandis que la hauteur de caisse varie de 0 à 10 mm.
 
Le Skysphere Concept bénéficie de capacités de conduite manuelle et autonome. Le conducteur pourra ainsi choisir entre les modes Sport et Grand Touring. En mode Sport/manuel, la conduite est améliorée par la traction arrière. Le véhicule conserve ses dimensions originelles. En mode Grand Touring, le cabriolet change de gabarit, les commandes de conduite disparaissent sous le tableau de bord et les pédales se rétractent. L’empattement plus long donne au véhicule plus d’espace de détente. Le conducteur laisse la main au système de conduite autonome.
 
L’univers Art déco s’impose dans l’habitacle : le tissu en microfibre et la teinte bleu-vert des sièges se mêlent au similicuir et au bois d’eucalyptus des inserts de l’habitacle. Sur le tableau de bord, de grands écrans tactiles (141,5 cm de large, 18 cm de haut) permettent, selon les modes, d’afficher des informations de conduite ou du contenu provenant d’Internet comme des films en streaming. La climatisation se pilote sur des panneaux tactiles insérés sur les portes.
 
Côté motorisation, le Skysphere est 100 % électrique, avec une puissance annoncée de 632 ch pour 750 Nm de couple. Le moteur est situé à l’arrière, quant à la batterie de 80 kWh, elle est nichée derrière l’habitacle, sous les sièges et sous le tunnel central. Côté performances, le roadster pourrait atteindre un 0-100 km/h en 4,0 secondes, ce qui est assez remarquable pour un véhicule qui ne pèse que 1800 kg (60 % à l’arrière, 40 % à l’avant) et dont l’autonomie pourrait avoisiner les 500 km. Enfin, côté châssis, l’Audi Skysphere dispose d’une suspension pneumatique adaptative et de roues arrière directrices pour favoriser l’agilité.
 
 
 
 
Crédits photos ©Audi
 
Retour