Heurgon Joaillier : nouvel écrin signé Bernard Dubois

La Maison Heurgon a fait appel au talent de l’architecte d’Intérieur Bernard Dubois pour revisiter la décoration de la boutique de Haute Joaillerie & d’horlogerie située dans le VIIIe arrondissement de Paris. Un nouveau concept architectural pour une boutique emblématique de la rue du Faubourg Saint-Honoré… Une adresse prestigieuse et confidentielle où l’art côtoie les plus grandes marques du luxe.
_____________________

Il est des noms qui restent à jamais gravés, des adresses parisiennes incontournables et confidentielles. Heurgon est l’un de ces noms qui traversent les époques sans prendre aucune ride.
 
Fondée en 1865, la Maison de Haute Joaillerie s’est d’abord installée 15 rue Royale, aux côtés des plus grands emblèmes du luxe qui ont fait la réputation du quartier de la Madeleine et du Faubourg Saint-Honoré.
 
Derrière cette enseigne connue des amateurs de belles montres et de beaux bijoux se cachent surtout trois symboles forts : l’histoire d’une famille, des valeurs de transmission et un savoir-faire à la française.
 
En 1973, Michel et Jacques Cymerman acquièrent la Maison Heurgon, et son emplacement emblématique de la rue Royale, avant d’investir tout l'immeuble.
 
Les frères, grands amateurs d’horlogerie suisse et fins découvreurs de marques de joaillerie française, n’auront de cesse de faire rayonner le nom d’Heurgon à l’international.
 
 
Montre Blancpain 1735 - Collection "Villeret" 
 
 
 
 
 
 
 
Trente ans plus tard, c’est au tour de la jeune génération de prendre la relève, soucieuse de préserver le même esprit de famille.
 
Arnaud Cymerman et son frère Benjamin décident d’ouvrir une deuxième boutique au 25 de la rue du Faubourg Saint-Honoré et développent la marque, de manière exponentielle.

Prescripteur des plus grandes marques de l’horlogerie de prestige et de la joaillerie depuis plus d’un demi-siècle, l’enseigne a choisi de transférer son adresse mythique et d’ouvrir les portes de son nouveau "flagship" un peu plus loin, au numéro 58.
 
Pour donner vie à cet écrin, la Maison Heurgon a fait appel au talent de Bernard Dubois. L’architecte d’Intérieur belge a imaginé un lieu ultra cosy, tel une galerie, où art et design se mêlent avec élégance et douceur sur deux étages.
 
Tout commence par la devanture épurée et lumineuse, et sa vitrine superbement scénographiée sous le thème : "Les jardins à la française"
Bernard Dubois s’est ainsi emparé des 230 m² de la boutique de la rue du Faubourg Saint-Honoré pour y créer une véritable signature esthétique et mêler les styles tout en respectant une charte de couleurs basée sur des matériaux naturels et bruts. Un projet ambitieux pour offrir un écho à l’art immatériel et intemporel de la joaillerie.
 
Au rez-de-chaussée, les colonnes de vitrines et les murs, d’un beige minéral, ont été inspirées de la pierre utilisée par Leoh Ming Pei, lorsqu’il a conçu La Cour Marly du Musée du Louvre, sublimant ainsi tour à tour les courbes, les symétries et les angles droits. Le toucher est velouté, les déclinaisons de couleurs sont douces, proches de la monochromie.
 
Le premier étage de la boutique se veut plus contemporain. L’architecte d’intérieur a imaginé une série de mobiliers sculpturaux aux lignes pures, mettant en lumière la beauté du bois de noyer couleur tabac présent notamment dans les tables épurées ou les chaises réalisées sur mesure. Jouant avec les formes, il a su créer une cohérence entre les styles et mettre en commun ce que l’histoire de l’architecture oppose.

Cette scénographie intemporelle et raffinée permet une délicieuse immersion dans cet univers confidentiel et met en valeur de façon remarquable des pièces des Maisons telles que Bulgari, Pomellato, Boucheron, Chaumet, Chopard ou TAG Heuer, exposées ici comme des œuvres d’art.
 
Afin de magnifier la singularité de ce nouvel écrin, les frères Cymerman souhaitent partager leur goût de l'Art. La boutique accueillera des œuvres de la fin du XXe siècle, sélectionnées par le couple d’antiquaires Julia et Horacio Portunondo, spécialistes du design des années 60-70. L’aspect minéral et pur des espaces laisse ainsi toute la place à l’art moderne et aux produits des marques sélectionnées. Dans l'esprit d'une galerie d'art, les clients pourront, selon un calendrier d’expositions, goûter au plaisir d’une "pause culturelle"...
 
 
 
 
Bernard Dubois
Après avoir étudié la chimie, puis la photographie, Bernard Dubois s’est ensuite lancé dans l’architecture. Diplômé de l’Institut Supérieur d’Architecture de la Communauté française La Cambre (ISACF) en 2009, il fonde son bureau d'architecture à Bruxelles en 2012.
 
Deux ans après, il est co-commissaire avec Sébastien Martinez Barat, Sarah Levy et Judith Wielander du Pavillon belge à la Biennale de Venise, avec le projet Interiors. Notes et figures. Il continue à mener une réflexion active sur des sujets qui lui tiennent à cœur, notamment en tant que codirecteur de l'AA Visiting School Brussels depuis 2016.

Depuis sa participation à la Biennale d'Architecture de Venise, son nom est associé à l’univers feutré de la mode, de l’art contemporain et de l’architecture d’intérieur.
 
 
 
Au fil des collaborations, il a su imposer un style, une signature. A 41 ans, l'architecte bruxellois est courtisé par des Maisons et marques contemporaines telles que Courrèges à Paris, Zadig & Voltaire et Aesop à Bruxelles, pour imaginer leurs boutiques phares dans un style minimaliste et sensuel, et multiplie les projets commerciaux et résidentiels dans le monde entier.

L'architecte belge brouille les pistes entre les genres. Puisant ses références dans différentes époques, il crée une cohérence et rassemble ce que l'histoire de l'architecture oppose. Sa signature : un savant mélange des courants classique, moderniste et postmoderniste.  www.bernarddubois.com
 
 

Crédits photos ©Romain Laprade, Nicolas Anetson

Heurgon Joaillier
58, rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris
www.heurgon.com

 

Retour