Hôtel de Crillon, Paris

Le célèbre Hôtel de Crillon de la Place de la Concorde à Paris rouvre ses portes après quatre ans de travaux de rénovation. Une nouvelle page de l'histoire de ce symbole de l'art de vivre à la française va s'ouvrir, dans un cadre totalement réinventé mais fidèle à son identité architecturale XVIIIe.
_____________________

L'HOTEL DE CRILLON
A Rosewood Hotel
10, Place de la Concorde 75008 Paris
+33 (0)1 44 71 15 00
crillon@rosewoodhotels.com // www.crillon.com
Directeur Général de l’Hôtel de Crillon, A Rosewood Hotel : M. Marc Raffray

 

Crédits photos ©©Francis Amiand - Hôtel de Crillon, A Rosewood Hotel


L'Hôtel de Crillon, chef d'oeuvre de l'architecture française de plus de 14.000 m², propriété de l'un des membres de la famille royale saoudienne, a rouvert ses portes le 5 juillet. Un peu plus de plus quatre ans de travaux auront été nécessaires afin de rénover ce sublime écrin de luxe, ancienne demeure privée des Comtes de Crillon du XVIIIe siècle devenu hôtel en 1909, et de satisfaire les plus hauts niveaux d’exigence de sa clientèle. L’Hôtel de Crillon célèbre cette année son 108ème anniversaire! En effet, c'est le 11 mars 1909 que le célèbre palace parisien de la place de la Concorde a ouvert ses portes.
 
tl_files/Revetmontagne/HOTEL LE CRILLON/Hero_3.jpg
 
 
Rosewood Hotels and Resorts, qui exploite l’hôtel, souhaite faire de cet établissement l’un de ses porte-drapeaux en Europe et y intégrer son concept "A Sense of Place". Et faire de cette Maison un lieu en phase avec les attentes d'une clientèle ancrée dans le XXIe siècle.
 
Le groupe américain a fait appel à des ténors de l’architecture et de la décoration. La restauration de ce monument témoin du siècle des Lumières, a été menée par Richard Martinet (fondateur de l’agence d’architecture Affine Design et architecte de grandes réalisations comme : le Peninsula Paris, le Four Seasons George V, l'Hôtel de Paris à Monaco…). L’architecte d’intérieur libanaise, Aline d’Amman, s'est entourée d'équipes d’architectes d’intérieur de renom pour la décoration et la rénovation artistique. Cyril Vergniol a été chargé d'apporter des notes plus contemporaines dans les chambres et les suites. L'Hôtel de Crillon abritera désormais 124 chambres -contre 147 auparavant- dont 33 Suites et 10 Suites Signatures (deux Suites prestigieuses et une Chambre designées par Karl Lagerfeld). L'architecte d'intérieur Tristan Auer a imaginé le restaurant de la Brasserie d’Aumont, le salon de coiffure de David Lucas, le barbier de La Barbière de Paris*, ainsi que la décoration de certaines chambres et des couloirs.
Le personnel de l'hôtel est habillé par Hugo Matha, jeune étoile montante de la mode.

Par ailleurs, deux niveaux en sous-sol ont été creusés sous les cours afin d’y intégrer des services fonctionnels (cuisine, réserves, back office), mais également un spa et une piscine de 14 mètres de long, surmontée d'un puits de lumière, dont la décoration est signée de l'architecte d’intérieur libanais Chahan Minassian. Habillée de plus de 17 000 écailles d'or, la piscine de l'hôtel a nécessité de creuser 6 mètres sous terre afin d'offrir cet espace de détente.
 
Sur le devant de l’Hôtel Crillon a été construite une petite galerie souterraine donnant un accès direct au parking de la place de la Concorde. La restauration des trois salons de réception classés du premier étage (Batailles, Aigle et Marie-Antoinette) a quant à elle été dirigée par Benoît Maffre, architecte du patrimoine.
En outre, aucune intervention contemporaine ne se lit sur les façades extérieures ni sur celles des cours intérieures également classées. Des travaux de grande ampleur qui ont ainsi permis de transformer, agrandir ou redéfinir les espaces avec comme objectif de faire entrer ce fleuron de l'hôtellerie française dans le XIXe siècle.

 
Parfait équilibre entre conservation et transformation, le ciel du bar Les Ambassadeurs classé monument historique, a été restauré, protégé et réinterprété par Chahan Minassian. Il est désormais plus tumultueux, pour changer l’atmosphère du lieu.
 
 
Côté restauration, l’Hôtel de Crillon comprend un restaurant gastronomique, rebaptisé L’Écrin, doté désormais d’un accès direct sur l’extérieur ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent. D'une capacité de 28 places assises, il est dirigé par le chef étoilé Christopher Hache (1 étoile Michelin lors de la fermeture de l'hôtel en 2013), accompagné du chef pâtissier Jérôme Chaucesse.
L’Hôtel propose par ailleurs une brasserie, managée par Justin Schmitt, qui était le second de Christopher Hache avant la fermeture. L’enceinte abrite également un bar, en lieu et place de l’ex-restaurant Les Ambassadeurs, dont l’offre est axée autour du champagne.
 
Retour