Ile de Shurayrah, Arabie Saoudite

L’Arabie Saoudite lance "Coral Bloom", l’un des projets de tourisme durable de la mer Rouge les plus ambitieux au monde, sur l'île de Shurayrah. Une fois achevé en 2030, le projet comprendra 50 resorts et environ 1.300 propriétés résidentielles réparties sur vingt-deux îles et six sites à l’intérieur des terres. La destination comprendra également des marinas de luxe, des terrains de golf et des équipements de loisirs.
_____________________

Ile de Shurayrah, Arabie Saoudite 


Crédits photos ©The Red Sea
 

Avec sa forme naturelle de dauphin, Shurayrah est l'île pivot du projet de la mer Rouge situé sur la côte ouest de l'Arabie Saoudite. Elle fait partie des quatre-vingt douze de l’archipel, qui abrite le quatrième plus grand système de barrière de corail du monde, des coraux intacts et un nombre important d'espèces menacées.
 
C’est le cabinet d’architectes britannique Foster + Partners qui a été choisi pour concevoir les onze hôtels de Shurayrah. Appelé "Coral Bloom", ce projet qui vise à mettre en valeur l’environnement naturel de l'île de Shurayrah, offrira aux futurs clients une expérience de luxe unique. Les hôtels de Shurayrah constituent la majorité des seize établissements de la première phase du projet.
 
“Nous souhaitons que les clients soient émerveillés dès leur arrivée sur l’île, profitant pleinement d’une expérience à la fois luxueuse et immersive. Le projet et les créations s'inspirent de l'incroyable faune et flore qui se trouve en Arabie Saoudite. L'île de Shurayrah est la porte d'entrée du projet de la Mer Rouge, il est donc primordial qu'elle établisse la norme en matière d'architecture révolutionnaire et de conception durable, non seulement pour notre destination, mais également à l'échelle mondiale. Nous voulons aller au-delà de la simple protection de l'environnement, et réfléchir à une toute nouvelle approche, encore plus responsable", explique John Pagano, Pdg de The Red Sea Development Company.

La biodiversité est au cœur du projet, qui a été conçu pour éviter la perturbation des habitats de l’île, comme les mangroves par exemple, tout en luttant de manière naturelle contre l'érosion.
Plus de 90 îles vierges sont un havre de beauté naturelle. 75 % d’entre elles ne seront pas exploitées et neuf d'entre elles ont été désignées comme zones d'intérêt spécial pour la conservation.
 
De nouveaux habitats sont également créés, grâce à l'aménagement paysager, pour mettre en valeur et renforcer l'état naturel de l'île. De nouvelles plages et un nouveau lagon verront ainsi le jour, contribuant à élever le niveau des terres, pour protéger l’île contre la montée des eaux. Les changements évoqués visent uniquement à préserver ou à améliorer l’environnement actuel de l'île, sans endommager aucun habitat ou rivage naturel.

Le projet prévoit également la conception de onze hôtels sur l'île, exploités par des groupes hôteliers. La nature sera mise en avant de manière spectaculaire, tous les hôtels et villas étant nichés dans le paysage. L'absence d'immeubles assurera une vue spectaculaire, tout en créant un sentiment de mystère pour les clients alors que l'île se dévoile pas à pas.
 
La conception des hôtels a également été pensée pour répondre à l'évolution des attentes des voyageurs de ces douze derniers mois. Il n'y aura ainsi aucun couloir interne, en réponse à une demande croissante d'espace et de distanciation suite à la pandémie de Covid-19. Les resorts seront construits à partir de matériaux légers, à faible masse thermique et fabriqués hors site, ce qui signifie une construction plus efficace sur le plan énergétique et un impact moindre sur l'environnement.
 
"Notre vision de Shurayrah est inspirée de l’environnement naturel de l'île, avec des hôtels conçus pour donner l'impression qu'ils se sont naturellement échoués sur les plages ou nichés parmi les dunes. Grâce à leur faible impact sur l’environnement, les matériaux que nous avons sélectionnés permettent de préserver la nature de l’île, tandis que nos créations visent à renforcer et améliorer l’environnement actuel - d'où le nom du projet, Coral Bloom", souligne Gerard Evenden, Chef de studio chez Foster + Partners.
 
Avec son propre aéroport dédié en cours de développement, le projet de la mer Rouge sera facilement accessible aux visiteurs du monde entier. La destination sera en mesure d’accueillir ses premiers visiteurs d'ici la fin de l'année 2022, lorsque l'aéroport international et les quatre premiers hôtels auront ouvert leurs portes. Les douze autres établissements prévus sur toute la destination ouvriront en 2023.

Une fois achevé en 2030, le projet comprendra 50 resorts, offrant ainsi jusqu'à 8.000 chambres d'hôtel et environ 1.300 propriétés résidentielles réparties sur vingt-deux îles et six sites à l’intérieur des terres. La destination comprendra également des marinas de luxe, des terrains de golf et des équipements de loisirs.

Au carrefour de l'Europe, de l'Asie et de l'Afrique, 250 millions de personnes seront à moins de trois heures de vol. Avec une température estivale moyenne de 32 degrés et 360 jours d'ensoleillement, le projet de la mer Rouge vise à devenir une véritable destination tout au long de l'année.
 
Le projet de la mer Rouge crée une destination luxe exceptionnelle dans une zone vierge de 28 000 km². Une fois terminé, il offrira aux visiteurs l'occasion exclusive d'explorer une région du monde d'une diversité unique, y compris des expériences pour les amoureux de la nature, les aventuriers en plein air, les explorateurs culturels et les chercheurs de bien-être.

Peu de destinations présentent une telle diversité et une telle richesse de trésors situés à proximité les uns des autres : plus de 200 km de côtes intactes, un archipel de plus de 90 îles intactes, des volcans en sommeil, une nature et des habitats marins d'une grande richesse et des sites archéologiques anciens.

 

Retour