Luxe & Passions "For Luxurious & Exclusive Experience" > Arts culinaires > Le Palais de la Reine Chocolat et Histoire de France

Le Palais de la Reine : Chocolat et Histoire de France

L’Histoire de France retracée par la jeune Maison Le Palais de la Reine
qui lance une collection originale autour du chocolat.
_____________________

Le chocolat est introduit à la cour de France au XVIIe siècle grâce à Anne d'Autriche, fille du roi d'Espagne Philippe III. Médecins et apothicaires le recommandent pour les maux de tête et la fatigue notamment. Le cacao est alors réservé à la Cour et à l’aristocratie et est devenu un plaisir pour gastronomes avertis et fortunés. En effet, le chocolat français réputé pour être un produit noble, car il utilise du cacao et du sucre, une denrée à l’époque, ne se mange pas, mais se boit. A la cour de Louis XIV, il se boit sous la forme d'une boisson chaude, délicatement parfumée à la fleurs d'oranger et à l'amande. Ce n'est qu'au début du XIXe siècle que le chocolat se démocratise et devient accessible grâce au développement des techniques de fabrication et à la baisse du prix du sucre.

Quatre siècles plus tard, le Palais de la Reine entreprend de retracer l'Histoire de France à travers ses chocolats. En forme de Sceaux, de Camées, de Louis mais aussi de profils royaux, ils sont mis en scène dans des coffrets, pour sublimer cette alchimie du chocolat et de l'Histoire de France.

 

De gauche à droite : Gérald Bonnin, Alexandra Paccalin, Cyrille Boulay et Jean-Louis Massot

Alexandra Paccalin, la directrice Générale du Palais de la Reine, s'est entourée d'experts comme Cyrille Boulay, historien, spécialiste des familles royales, Gérald Bonnin, Maître-artisan chocolatier, et Jean-Louis Massot créateur des coffrets, pour mener à bien ce projet.
 
Toutes les créations du Palais de la Reine sont élaborées de manière traditionnelle et artisanale. Les recettes sont confectionnées par Gérald Bonnin qui utilise une gamme délicate et variée de grands crus tels que le Nyangbo, le Guanaja ou encore l’Andoa. Sur les conseils de Cyrille Boulay, le design de tous les chocolats sont conçus comme des joyaux et présentés dans des plateaux faits sur-mesure.
 
Six coffrets sont actuellement disponibles, proposant 15 références de goûts.
 
Les Camées Sélection noir
 
Les camées à l'effigie de Marie-Antoinette, Anne d'Autriche, Louis XIII et Louis XVI dans un coffret signature.
 
Anne d'Autriche : Coque Ariaga 66% - Praliné lisse
Marie-Antoinette : Coque Ariaga 66% - Praliné croustillant
Louis XIII : Nyangbo 68% - Chocolaté et grillé
Louis XVI : Guanaja 70% - Amer et élégant

Nombre de plateaux 2
Nombre de bouchées 2
Poids 130 g
Nombre de bonbons 6

 
Les Louis grands crus

Dans ce fourreau, la monnaie royale à l’effigie de louis XIII, le créateur du Louis d’or.
Quatre saveurs de chocolat noir différentes sélectionnées au cœur des plus grands cru.
 
Andoa 70% Agrumes et amertume intense
Nyangbo 68% Chocolaté et grillé
Kalapaia 70% Acide et grillé
Manjari 64% Acidulé et fruits rouge

Saveur Grands Crus
Poids 240 g
Nombre de bonbons 40


L'écrin sélection lait

Un grand classique tout en élégance avec les profils des Rois et Reines de France, et tous les symboles de la royauté.
 
Dans cet écrin deux plateaux proposent un assortiment de chocolats au lait et blanc.

Anne d'Autriche : Jivara lacté 40% - Crémeux et cacaoté
Monogramme : Caramélia 36% - La gourmandise du caramel
Louis XIII : Jivara lacté 40% - Crémeux et cacaoté
La fleur de lys : Guanaja lacté 41% - Fraîcheur lactée et chocolatée
Le soleil : Opalys 33% - Lacté et délicat
La couronne royale : Dulcey 32% - Onctueux et biscuité
Louis XIV : Orizaba lactée 39% - Lacté et crémeux
Marie-Antoinette : Bahibé lactée 46% - Force cacaotée et lactée
Louis XVI : Bahibé lactée 46% - Force cacaotée et lactée

 

 
 
Retour