Musée de la Romanité, Nîmes

Au cœur de la cité nîmoise, face aux Arènes bimillénaires, le Musée de la Romanité
a ouvert ses portes au public le 2 juin 2018.
Il présente les collections archéologiques de la ville en soulignant l’influence des constructions antiques sur le développement de Nîmes. Les visiteurs font un saut dans l’époque gallo-romaine et découvrirent des pièces exceptionnelles dans une scénographie novatrice : réalité augmentée, technologies audiovisuelles, projections immersives, cartographies interactives...
____________________

 
Le Musée de la Romanité est l’un des plus grands projets architecturaux contemporains en France de l'année. Enveloppé dans sa façade ondulée de verre translucide rappelant une mosaïque, il invite le visiteur à vivre une expérience unique pour un voyage dans le temps au fil de l’histoire de Nîmes, du VIIè siècle avant JC jusqu’au Moyen-Age à travers une scénographie immersive (réalité augmentée, technologies audiovisuelles monumentales…).
 
tl_files/Revetmontagne/MUSEE DE LA ROMANITE NIMES/Reflets Facade-Serge Urvoy.jpg
Crédit photo ©Serge Urvoy
 
Le bâtiment, imaginé par Elizabeth de Portzamparc, fait écho à l’histoire de la ville avec sa façade drapée telle une toge romaine, aux milliers de carreaux de verre qui forment une mosaïque contemporaine. Entre le café et le hall d’entrée du musée, une large rue intérieure, traversable même lorsque le musée est fermé, relie le parvis au jardin archéologique et méditerranéen de 3 400 m² en suivant les traces des vestiges romains. Cette voie semi-publique crée une ouverture visuelle et un accès vers le jardin archéologique, attirant les piétons et mettant en avant l’axe romain entre les vestiges et les Arènes. Au cœur de ce passage, un atrium de 17 mètres de hauteur dévoile une scénographie des fragments de la Source. Une invitation à découvrir le musée.


Crédit photo ©Serge Urvoy
 
Depuis le hall, le visiteur est aspiré par les jeux de courbes des escaliers Chambord et invité à suivre un parcours tout en ascension. La montée s’effectue par des rampes très douces offrant des points de vue hauts sur les collections.
 
De larges fenêtres ouvrent les salles vers le jardin et vers les Arènes. Le toit terrasse végétalisé offre un point de vue exceptionnel sur la Tour Magne et sur la ville de Nîmes.
 
Le Musée abritera également une librairie, un café et un restaurant ouvert par le chef étoilé Franck Putelat.
 
Crédit photo ©Nicolas Borel

 

La collection permanente
La collection du musée, qui expose 5 500 oeuvres, témoigne du processus de romanisation qui s’est opéré dans la région grâce à la muséographie innovante. Quatre espaces, pensés par Dominique Darde, conservatrice en Chef du Patrimoine, séquencent le parcours de manière chronologique : la période gauloise, aux prémices de la romanité ; la période romaine ; la période du Moyen-Âge ; et le legs romain.

Tout au long du circuit, les visiteurs peuvent admirer des objets collectés au fil des siècles (peintures, mosaïques, objets de la vie courante, statues, etc.) ainsi que des maquettes et reconstitutions qui leur permettent d’appréhender les civilisations successives à travers l’architecture, l’urbanisme, ou encore la vie courante.

Mosaïque de Penthée-détail

Les salles du musée ont été réparties autour de la reconstitution monumentale du fronton du Sanctuaire de la Fontaine, vestige spectaculaire placé à 15 m du sol, symbole de la période antique à Nîmes.
 
 

Exposition inaugurale
"Gladiateurs, héros du Colisée"
Du 2 juin au 24 septembre 2018
 
Après une tournée mondiale à travers l’Europe du Nord, les États-Unis et l’Australie, Nîmes sera la prochaine et dernière étape de l’exposition "Gladiateurs, héros du Colisée". Elle présentera les pièces d’une dizaine de musées italiens, dont les vestiges de Pompéi du Musée de Naples.
Basée sur une documentation scientifique rigoureuse, "Gladiateurs, héros du Colisée" emporte les visiteurs dans un voyage dans le temps, au plus près du quotidien complexe de ces personnages emblématiques.

L’exposition présente des pièces d’exception (casques, genouillères, pierres tombales, fresques...) dans une mise en scène interactive, au sein de quatre séquences qui rythment le parcours : l’historique des combats, la vie quotidienne des gladiateurs, les particularités du Colisée, et enfin le spectacle dans l’arène.



Crédits photos ©Elizabeth de Portzamparc, Musée de la Romanité, Nicolas Borel, Serge Urvoy
 
 
Musée de la Romanité
16 Bd des Arènes 30000 Nîmes
+33 (0)4 66 58 38 15
Retour