Luxe & Passions "For Luxurious & Exclusive Times" > Arts & Events > Arts & Creations > Stan Lévy Poète de la matière, magicien de l'image

Stan Lévy, Poète de la matière, magicien de l'image

Tour à tour directeur artistique, réalisateur de campagnes publicitaires et de documentaires, architecte, décorateur d'intérieur, scénographe, et aujourd'hui, Artiste Plasticien.
Stan Levy est un homme discret aux talents multiples, reconnu pour son immense travail et dont la sensibilité à fleur de peau se retrouve dans ses créations.
Rencontre avec un surdoué à qui tout réussit.
_____________________

Luxe & Passions : Votre aventure artistique commence très tôt par des études à l'Ecole Estienne à Paris. D'où vous est venu ce goût pour la création ?
Stan Lévy : Je pense que mon goût pour la création a commencé dans mes gènes ! Dès mon plus jeune âge, j’étais imaginatif, et porté sur le dessin et la peinture. Avant même d’avoir eu mon bac, j’ai participé à une exposition collective de peinture à Nice. A 18 ans je suis "monté" à Paris et me suis inscrit à un concours d’entrée à l’Ecole Estienne. Ce cours pilote de courte durée m’a ouvert à toutes les disciplines artistiques que j’aimais. Le dessin, l’expression visuelle plastique, les volumes, la photographie, le cinéma… sous la direction de professeurs eux-mêmes de grands Artistes. Un bagage suffisant pour entrer dans la vie professionnelle. Le Talent ne s’apprend pas à l’Ecole. Le Destin a fait le reste.

Luxe & Passions : Avant d'être Artiste Plasticien, vous êtes d'abord un magicien de l'image. A la tête de l'Agence Success Slad en tant que directeur de création associé et directeur artistique pendant plusieurs années, vous avez réalisé différentes campagnes de publicité pour de grandes marques du luxe à la fois dans les univers des parfums, des cosmétiques, de la joaillerie, de la maroquinerie ou des accessoires de mode. Des créations qui ont été saluées à l'unanimité et qui ont été couronnées de récompenses diverses comme le Prix au Festival international de la Publicité à Cannes ou le Prix du meilleur Art Director dans les Parfums et Cosmétiques. L'image comme art suprême et immatériel met-il le luxe au premier plan ? Est-ce une forme d'"art de vivre à la française" ?
SL : La Publicité dans les années fin 70,80, 90… le marketing en France n’était pas aussi prégnant qu’aujourd’hui. Et tout particulièrement dans l’univers du Luxe. Ayant naturellement une prédisposition à l’imaginaire autour de l’univers féminin, j’ai pu laisser libre cours à mes fantasmes nourris par le cinéma, la photo, les magazines et l’Art. J’en ai fait ma spécialité. Il me suffisait d’explorer l’histoire des grandes Maisons de Couture et imaginer la personnalité des Femmes qui leur correspondait. Toujours différentes, jamais les mêmes. Avec de la sensualité, du rêve, un zest de provocation et d’humour, et une exigence draconienne sur le détail esthétique, c’était la forte valeur ajoutée imaginaire que j’apportais qui a fait mon succès. J’ai eu la chance d’avoir pu collaborer avec les plus grandes stars de la photo, du cinéma, et bien entendu des plus beaux mannequins du monde. Cette période professionnelle était un rêve sur lequel je surfais et anticipais la "Vogue" avec aisance.

Luxe & Passions : Aujourd'hui, vous êtes un Artiste Plasticien reconnu. Pourquoi cette nouvelle orientation ? Quelles sont vos influences ?
SL : Ayant été très gâté dans ma carrière de Directeur Artistique, la conjoncture économique des années 2000+ ne me donnait plus la liberté créative à laquelle j’étais habitué. J’ai décidé de l’interrompre.
J’aime assez l’idée de quitter la "scène" au top. La direction artistique était devenue, avec le temps, un art éphémère voire superficiel et ennuyeux. J’avais toujours en tête de pouvoir m’exprimer un jour dans l’art avec un grand A. L’art brut est une de mes influences. Je veux maintenant laisser une trace pérenne avec mes œuvres.

 
tl_files/Revetmontagne/STAN LEVY/Oeuvre1.jpg

Luxe & Passions : Les objets d'art que vous créez sont de sublimes œuvres derrière lesquelles se cachent des histoires, des métamorphoses. Pouvez-vous nous expliquer le message ?
SL : Lors de mes voyages dans des lieux improbables et sauvages, j’ai toujours été ému par l’œuvre du Temps sur la Matière. Rebus abandonnés, matériaux façonnés rejetés par la Nature (le soleil, le vent, l’eau) en décomposition… Déchets Inertes et inutiles, quasi dissous par la Nature et le Temps. Une expérience qui puise à la fois aux sources de la mécanique quantique et de la théorie de la relativité et qui éclaire la matière d'un jour différent, en mettant en lumière le lien insoupçonné qu'elle entretient avec le temps. La Métamorphose de la Matière. Au hasard du regard sur un matériau échoué, à un moment précis, un lieu précis, j’ y vois une histoire contenue, incertaine, humaine ou naturelle, et s’y arrête. Pourquoi elle ? Une autre destinée s’ ouvre. Il y a une certaine fascination, de l'ordre de l'émerveillement esthétique, à se dire que le temps est une donnée intrinsèque de la matière et vice-versa.

Luxe & Passions : Vous affirmez un univers visuel nourri par les influences conjointes de l’art contemporain, de la matière et du renouveau. Comment parvenez-vous à créer cette alchimie ?
SL : La Révélation. Recueillis, comme les vestiges d’un passé lointain, les matériaux, préservés en l’état, restaurés, assemblés, revivent, prennent sens et poésie sous ma main, se métamorphosent en objets d’Art donnés à voir. Une nouvelle vie éternelle. Le Liquide devient Solide. Ou comment Peinture industrielle périmée en décomposition, laissée à l’abandon, devient Sculpture- Peinture, antiquité futuriste, un voyage sur la matière, sujet à méditation spatio-temporelle sur météorites, planètes, magmas, éruptions cosmiques, astres imaginaires…

Luxe & Passions : Depuis 2011, vous présentez vos œuvres Morpho-Spherics lors de différentes expositions. Vous avez participé notamment à Organic IV et Organic V à la Galerie Estace de Beaubourg, puis à Montreuil Exhibition à Parisperiferic, à Atelier Chayan et plus récemment à Versus & Versus. Autant d'événements qui vous ont permis de présenter votre travail à un public de connaisseurs. Quelles sont vos prochaines perspectives de création ?
SL : Une reconnaissance légitime des galeristes et des collectionneurs !


Parcours
 
Diplômé de l'Ecole Estienne Paris.
Débute sa carrière comme directeur artistique Junior chez Roux & Seguela, puis intègre Dire WPT (filiale de RSCG) comme directeur de création.
Quelques années plus tard, il fonde Stan Levy Art Direction (SLAD), agence indépendante spécialisée dans le luxe, la mode, les parfums et la beauté avant de fusionner avec Success (Groupe Publicis). Devient PDG de SLAD avec le Groupe Mc Cann. Puis il se lance dans l'art.

Crédits photos© Stan Lévy


Retour