Luxe & Passions "For Luxurious & Exclusive Times" > Arts & Events > Arts & Creations > Yves Saint Laurent Les dessins de jeunesse

Yves Saint Laurent

Les dessins de jeunesse

Pour commémorer les dix ans du décès du couturier, le Musée Yves Saint Laurent Paris lui rend hommage,
du 29 mai au 9 septembre 2018, avec une présentation inédite de ses dessins de jeunesse.
_____________________

Yves Saint Laurent (1936-2008) Paper doll Bettina et trois vêtements de sa garde-robe, 1953
Musée Yves Saint Laurent Paris © Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent / Tous droits réservés
 
Les salons de haute couture du musée Yves Saint Laurent seront dédiés à une exposition d’une soixantaine de dessins de jeunesse du couturier (1936-2008). Réalisées durant son adolescence à Oran jusqu’à son arrivée à Paris en septembre 1954, ces oeuvres sont pour la plupart présentées pour la première fois au public. Elles offrent un regard inédit sur ses débuts et permettent d’aborder ses passions pour la littérature, le théâtre, le ballet et la mode et ainsi comprendre les sources d’inspiration de ses créations futures.
 
L’accès à cette présentation de dessins est inclus dans le billet d’entrée du Musée Yves Saint Laurent Paris du 29 mai au 9 septembre 2018. À l’exception des salons de haute couture, le parcours inaugural du musée reste inchangé jusqu’à la date du 9 septembre 2018.

Exceptionnellement pour l’anniversaire du décès du couturier, l’entrée au musée sera gratuite le vendredi 1er juin 2018, de 11h à 21h.

Yves Mathieu-Saint-Laurent naît le 1er août 1936 à Oran, en Algérie. Aux côtés de ses parents, Lucienne et Charles, et ses deux soeurs, Michèle et Brigitte, ce jeune garçon timide grandit en plein coeur de la brillante société oranaise. Ses talents de dessinateur se manifestent très tôt, alors qu’il est encore adolescent.
 
Yves Saint Laurent avec ses parents, Lucienne et Charles, 1938
© Droits réservés

Yves Saint Laurent, dans les années 1940
© Droits réservés

tl_files/Revetmontagne/Y. ST LAURENT DESSINS DE JEUNESSE/2 - Yves Saint Laurent, dans les annees 1940 Droits reservesbd.jpg


De gauche à droite
Yves Saint Laurent (1936-2008) Croquis de costume (non réalisé) pour Madame de Vermont, dans la pièce La Reine Margot, d’après le roman éponyme d’Alexandre Dumas, 1953 - Musée Yves Saint Laurent Paris
© Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent / Tous droits réservés
Yves Saint Laurent (1936-2008) Croquis de costume (non réalisé) pour La Reine dans la pièce L’Aigle à Deux Têtes de Jean Cocteau, 1951 - Musée Yves Saint Laurent Paris © Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent / Tous droits réservés

 
 
Sa créativité s’exprime d’abord à travers le théâtre qu’il découvre lors d’une représentation de L’École des femmes, mise en scène par Louis Jouvet, à Oran en 1950.
 
Les costumes de Christian Bérard sont une révélation pour le jeune homme qui commence à concevoir des décors et costumes pour son "Illustre Petit Théâtre", une véritable scène miniature sur laquelle évoluent des personnages en carton. Il dessine des costumes pour des pièces telles que Sodome et Gomorrhe de Jean Giraudoux (ill. 07) ou encore L’Aigle à deux têtes de Jean Cocteau (ill. 08).
 
Yves Saint Laurent (1936-2008) Croquis de décor (non réalisé) pour le ballet Les Forains d’Henri Sauguet, 1951 -
Musée Yves Saint Laurent Paris © Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent / Tous droits réservés

 


Cette passion pour le théâtre rejoint son goût pour la littérature, lui qui s’applique aussi à retranscrire et illustrer ses romans et poèmes préférés comme Madame Bovary de Gustave Flaubert (ill. 03).

Dès 1953, Yves Saint Laurent s’intéresse aussi à la mode et imagine la maison de couture de ses rêves en découpant les silhouettes de ses mannequins préférés dans les magazines de mode de sa mère. Pour ces poupées de papier, il crée de vastes garde-robes, dont 50 pièces sont présentées dans cette exposition, pour la première fois en France.
De gauche à droite
Yves Saint Laurent (1936-2008) Livre d’enfance, Madame Bovary, d’après le roman eponyme de Gustave Flaubert, 1951 - Musée Yves Saint Laurent Paris © Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent / Tous droits réservés
Yves Saint Laurent (1936-2008) - Livre d’enfance, Merlin ou Les Contes Perdus, d’après le roman épo¬nyme d’Andrée Pragane, 1952 - Musée Yves Saint Laurent Paris  © Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent / Tous droits réservés
 
 
En 1954, le jeune homme décide d’orienter sa carrière vers la mode sur les précieux conseils de Michel de Brunhoff, le rédacteur en chef du magazine Vogue (Paris) qu’il rencontre grâce aux relations de son père. Dans une série de lettres, dont certaines sont exposées, Yves Saint Laurent fait part à Michel de Brunhoff de ses hésitations entre se consacrer à la mode ou à la conception de costumes et décors de théâtre. Finalement, il choisit de s’inscrire à l’École de la Chambre syndicale de la couture à Paris, avant d’entrer chez Christian Dior à l’été 1955.

Retrouvez les biographies interactives d’Yves Saint Laurent et de Pierre Bergé sur le site Internet du musée :
www.museeyslparis.com



Retour